Prendre la parole en public avec confiance : Les signes de la glossophobie et comment les gérer

parole en public

“La parole a le pouvoir de changer le monde, et la prise de parole en public est la manière la plus puissante de l’utiliser.” – Nelson Mandela

La prise de parole en public est un défi pour un grand nombre de personnes, même les leaders les plus aguerris. C’est une situation qui peut déstabiliser, provoquant de l’anxiété, du stress et même de la peur chez certains, ces types de troubles se regroupent sous le terme de glossophobie.

 

La glossophobie est un type de phobie sociale qui se manifeste chez les personnes ayant peur de parler en public.

Les symptômes physiques peuvent varier d’une personne à l’autre :

  • tremblements,
  • respiration rapide et saccadée,
  • transpiration excessive,
  • palpitations et sensation de nausée,
  • étourdissements,
  • tension musculaire,
  • voix tremblante ou chevrotante…

Ils peuvent également être accompagnés de symptômes émotionnels tels que  :

  • la peur,
  • l’anxiété
  • et une sensibilité accrue aux critiques.

Ces signes peuvent se manifester avant, pendant et après une présentation en public et être très éprouvants pour la personne qui les subit. Les causes de la glossophobie peuvent être multiples, mais elles sont souvent liées à des expériences passées ou des traits de personnalité :

  • Des situations antérieures de honte, d’embarras ou de critique négative de la part des autres lors de présentations en public ;
  • L’expérience passée de l’échec ou d’une situation embarrassante lors d’une prise de parole en public, pouvant entraîner un manque de confiance en soi et de l’anxiété ultérieure ;
  • La peur du rejet ou de l’humiliation de la part du public et/ou des collègues ;
  • Un manque de préparation ou de pratique préalable à la prise de parole ;
  • Des troubles de l’anxiété sociale préexistants ou des traits de personnalité tels que la timidité ou l’introversion.

Les personnes qui ont été victimes d’intimidation, de harcèlement ou d’abus peuvent par ailleurs être plus susceptibles de développer la glossophobie. Il est important de noter que la glossophobie est un trouble fréquent et qu’elle n’est pas une source de honte ou de faiblesse personnelle.

Tout le monde, même les orateurs les plus expérimentés, ressentent parfois de l’anxiété avant de parler en public. Des aides et des accompagnements existent.

Pour en savoir plus, Notre Coach Sabrina PIDOLOT a présenté ce mois-ci, un webinar sur le sujet .

 

Le saviez-vous ? (statistiques)

Selon une étude réalisée pour la société Kalee, 68% des Français ressentent de la peur ou du stress lorsqu’ils doivent prendre la parole en public, et cette proportion monte même à 76% chez les femmes.

83% des jeunes âgés de 18 à 24 ans affirment également ressentir cette peur et trop peu considèrent avoir reçu une formation utile en ce sens pendant leur scolarité.

 

La solution Optimo Coaching

Pour les dirigeants d’entreprise, il est essentiel de comprendre les défis que peuvent rencontrer les membres de leur équipe qui sont confrontés la glossophobie. Ils peuvent aider ces employés en offrant des formations sur la prise de parole en public, en encourageant la pratique et en offrant un soutien émotionnel.

En outre, les dirigeants peuvent améliorer leur propre communication en travaillant leur propre intelligence émotionnelle et en utilisant des techniques de communication efficaces, telles que la préparation délicate, la gestion du stress et la pratique de la présentation.

Avec des techniques et des conseils adaptés, chez Optimo Coaching nous vous aidons à vous lancer dans la prise de parole en public avec aisance et aplomb.

Contactez-nous !

Partager cet article